Souche de la famille Gélieu

Par Pierre-Arnold Borel
 
Jehan Gelie sieur de La Villotte près d'Issigeac en Périgord. Il teste en 1557. Il a épousé Mariote Guvrauld
Leur fils est :
Bernard Gelius il est né en 1548 à La Villotte au comté du Périgord. Il arrive à l'âge de onze ans à Genève pour être élevé dans la foi protestante. Il fait des études de théologie et est l'ami du réformateur Théodore de Bèze. En 1580, il est nommé ministre du Saint Evangile dans la paroisse de Saint-Sulpy dans la principauté de Neufchastel en Suisse. Puis, depuis 1588, à Saint Albin au lac jusqu'à sa mort, soit en 1616. Sa femme est
Nicole Fourguignon Potterat qui lui donne un fils prénommé
Bernard soit:
Bernard Gélieu 1580-1654. Fait aussi des études de théologie. Il occupe le poste de diacre en la paroisse de Neuchâtel. C'est dans cette ville que sont nés ses deux enfants:
Marguerite née en 1603
Jehan né en 1604.
Bernard est ministre du Saint Evangile à Valangin en 1607. Ensuite, il est nommé à Fontaines depuis 1609; puis, dès 1631 à Môtiers-Travers. Puis, toujours pasteur, de 1644 jusqu'à son décès, à Saint-Aubin.
La copie qui suit est tirée d'un acte du Manuel du Conseil d'Etat, volume 6 folio 3 verso; mais nous ne savons pas si cet écrit concerne le père ou le fils... "... en date du 9 février 1616 maistre Bernard Gelius fut receu du nombre des francz subjetz de Madame et permission de pouvoir prendre droict de bourgeoisie et communautez en ses estatz ou bon luy semblera excepté en la ville de Neufchastel... ".
(à propos des noms de villages: Saint-Sulpy est, actuellement Saint-Sulpice; Neufchastel est Neuchâtel; Saint-Albin est Saint-Aubin. En France, Issigeac se trouve dans l'actuel département de la Dordogne).
Bernard Gélieu (Gelius) 1548-1616; veuf en 1588 de Nicole Potterat, il épousera le 14 mai 1593
Octovia Laura Ferraris 1562-1632, qui est, elle-même, veuve d'Ambrogio Bonin. Ils auront 9 enfants:
Abraham né le 9 mars 1633, il est reçu de la communauté de Saint-Aubin pour la somme de (... illisible sur l'acte). Le 15 mars 1639 il est nommé tuteur des filles et héritières de feu Elysée son frère, qui, vivant, était ministre (pasteur) à Onnens au Pays de Vaud; il achète pour elles un maix (domaine avec maison) à Sauges valant 2000 livres de faible monnaie; et, le 15 novembre de la même année une vigne à Saint-Aubin.
(acte de Guérard Rognon notaire)
Notre Abraham est notaire à Saint-Aubin. Il meurt en 1663. Le nom de sa femme ne nous est pas connu, mais on sait qu'ils ont un fils prénommé Bernard et que celui-ci a épousé noble Jaqueline de Treytorrens, dont descendance.
Elysée, né en 1596, mourra avant 1641. Il sera pasteur à Provence dans le Pays de Vaud où, le 12 may 1634, il achète: maisons, vergers, courtils, vignes, prels et champs à Vaumarcus en Béroche (principauté de Neuchâtel) pour 1600 livres faible monnaie or. Par la suite, il fut aussi pasteur à Concise et à Onnens. Sa femme Anne-Salomé Rognon, fille de Beat Jacob Rognon et de Magdelaine Rougement, la fille de Guillaume Rougemont et de Clauda Rognon, lui a donné deux filles :
Anne qui, le 7 décembre 1641, épouse Jean Etienne Gillier, fils d'Anselme Gillier, bourgeois de Vufflens le chastel.
Marguerite, fille de docte et savant Elysée Gélieu, vivant pasteur à Onnens. Le 19 mai 1641 Marguerite épouse à Saint-Aubin David Galtier, lui-même pasteur à Gimmel. Respectable Dame Magdelaine Rougemont, sa grand'mère, assiste au contrat de mariage.
Anna
Jean-Baptiste
Samuel
Elisabeth
Eve
Sarah
Marguerite
Tous enfants d'Octavia et de Bernard.

Retour