Redevances cocasses

par George Fallet
 
Reconnaissances de biens dressées à Dombresson à la fin du XVIIe s. par le Commissaire David Girard (1638-1717) de Savagnier
[AEN - Valangin, vol. 50 & 51]
 
Le 02.06.1697 [fol 177, 125e Reconnaissance] le Sr bourgeois et Conseiller de Valangin David Maumary de Dombresson, ffeu Guillaume fils d'Antoine Maumary, du Petit-Savagnier, possède entre autres :

PI C plan 1 no 17 - A Dombresson une maison, cheseaux, chesayement et curtil, reconnu devant le Commissaire Benoît Delatour par Blaiza ffeu Pierre Falet, et précédemment, le 01.01.1589 par Jacques ffeu Jean Girard. Jouxte la charière publique devers vent & joran, de même que les aisances & appartenances de la maison d'Abram ffeu le Juré Pierre DIACON par acquis de Jérémie Falet que fut de Marie Falet, veuve d'Henry Monnier, devers bise. Laquelle pièce, outre les redevances accoutumées, est franche du dixme du chanvre parce que le possesseur d'icelle demeure chargé avec ses anciens partiteurs à perpétuité de la maintenance de la corde de la grosse cloche du dit Dombresson, à l'équipolence de la cense annuelle et perpétuelle de 4 copets de froment.

Le 09.03.1697 [fol 309, 176e Reconnaissance]. Assistée d'Abram ffeu le Juré Pierre Diacon, Dame Anne ffeu Jaques Beguerel de Lamboin, veuve de David ffeu Marc Preud'hom de Dombresson, Franc Censier, agissant tant en son nom qu'en celui de ses enfants Jaques, Jean Jaques et Marguerite Preud'hom, reconnaît : PI C plan 1 no 18 - A Dombresson une maison, cheseaux, chesayement & curtil, reconnu le 06.03.1598 par Pierre ffeu Jean Diacon, et précédemment par Henry Jean Girard et par Nicolet ffeu Gérard Preud'hom, pour laquelle elle doit au Ministre de Dombresson 3 1/2 et 1/8 copets de froment. En outre le possesseur de cette maison est expressément obligé à la maintenance de la corde de la grosse cloche de Dombresson.

Comme on peut le constater, les coordonnées des deux maisons indiquées ci-dessus étant proches, elles ne devaient pas être éloignées sur le terrain. Mais s'il y eut d'autres personnes astreintes à la maintenance de la corde de la grosse cloche, je n'ai pu le déterminer.

Le 23.12.1697 [fol 309, 176e Reconnaissance] le Sr Jean Jaques Bergeon [fils de Jean Bergeon, R. 22.02.1651], Bourgeois de Neuchâtel et communier de Villiers, ancien Receveur des Quatre Mairies, reconnaît entre autres : P1 C plan 1 no 39 de vent - A Dombresson une maison, cheseaux, chesayement clos, curtil, aisances & appartenances à l'entour, jouxte la maison avec curtil & closel du Sr Juré David Diacon devers vent et par encasse de bise, et la charière publique devers uberre.

PI C plan 1 no 30 de bise (la même) - une autre maison, grange, cheseaux, chesayement, aisances & appartenances à Pentour, reconnu le 16.12.1597 par Jean ffeu Etienne Cuche de Dombresson, tant pour lui que pour son frère indivis Esaye Cuche, pour laquelle il doit 1 émine 2l/4 copets de froment plus 3 émines d'avoine et 10 sols 5% et V48 deniers argent foible. Laquelle maison et appartenances doivent outre ce que dessus la cense de 1 3/4 copets de froment à Jean d'Enges, dont le Sr Jean Jaques Bergeon a droit & action, et étant devenu le propriétaire de la ditte maison, cette censé est ici nulle.

Selon l'ouvrage de M. Jean Courvoisier consacré aux bâtiments historiques (vol, III, p. 251), c'est à l'emplacement de l'une ou l'autre de ces maisons que fut édifié en 1735 l'immeuble dit « Maison Brun » occupant le no 22 de la Grand-Rue.
 

Retour