Origine du patronyme JACOT-GUILLARMOD

Par Eric Nusslé

Famille originaire de La Sagne, dans le canton de Neuchâtel, communière de La Chaux-de-Fonds et de La Ferrière BE, bourgeoise de Valangin. Guillaume JACOT, dit Guillarmod, épousa à La Sagne avant 1530 Anthoina SIMONIN, veuve de Pierre JEANRlCHARD. Leur nombreuse descendance porte, depuis le début du XVIe siècle, le patronyme de JACOT-GUILLARMOD.
Prénom à l'origine, le patronyme JACOT vient du Locle d'où il a essaimé dans les localités de la Sagne, Coffrane et Montmollin au Val-de-Ruz ainsi qu'à La Béroche. Outre les JACOT-GUILLARMOD, on distingue plusieurs branches de la souche JACOT du Locle : les familles JACOT-BARON et JACOT-DESCOMBES, les branches JACOT-DESCOMBES-DIT-GENDRE et JACOT-GENDRE, ainsi que les familles JACOT-DIT-MONTANDON et JACOT-PAREL.
Plusieurs descendants de Guillaume JACOT dit Guillarmod se sont distingués au cours de l'histoire. Joseph (1603-1698), officier au service de la France, de Venise, puis du Danemark, lieutenant-colonel d'un régiment de dragons et gouverneur de la forteresse de Nyborg (Fionie1) ; Guillaume (1712-1807), notaire à La Chaux-de-Fonds; Charles (1811-1868) prit part au mouvement de 1831 et devint conseiller d'Etat sans portefeuille, puis député au Grand Conseil; Jules (1828-1889), peintre animalier, élève de Barthélémy Menn à Genève et de Charles Glayre à Paris ; Charles (1868-1925), ingénieur cartographe, professeur de topographie à l'Ecole militaire de Pékin, est l'auteur de plusieurs cartes de l'atlas Siegfried ; Jules (1868-1925), fils de Charles, le peintre, médecin à Corsier GE, Lignières NE et Prilly VD, alpiniste et explorateur, en particulier dans l'Himalaya; et enfin Robert, né en 1918, sculpteur-métallier établi depuis peu à La Côte-aux-Fées et qui a hérité de ses ancêtres à la fois le sens artistique et la passion des voyages.
Les armoiries de la famille Jacot-Guillarmod de La Sagne se blasonnent : « de gueules au lion d'argent soutenu d'un mont de trois coupeaux de sinople », alors que celles de Neuchâtel « de gueules au dextrochère armé d'argent mouvant du flanc senestre tenant un badelaire du même et adextré d'un casse-tête du même ».
 
1 Fionie : île du Danemark, entre la péninsule du Jutland et l'île sur laquelle est construite la ville de Copenhague : Sjaelland.

Retour