Le Notaire Blaise JUNOD vous présente sa famille

par Germain Hausmann
 
Au hasard de nos recherches, nous avons trouvé dans le registre du notaire Blaise JUNOD (coté J 411 aux AENeuchâtel, vol. III, f. lr-v) deux pages sur lesquelles il a inscrit fidèlement le nom de tous ses enfants. Si ce fait n'est pas rare à période postérieure, il surprend pour le début du XVe siècle.
Rappelons en quelques lignes qui était ce personnage : Blaise JUNOD est le fils de Michel. On ignore sa date de naissance, mais on peut la situer vers 1508. Il épouse en premières noces le 30 mai 1528 Clauda RACINE et en deuxièmes noces vers 1575 Elise SIMONIN. Il exerce la profession de notaire dès 1530. A partir de 1546, il prend en amodiation les revenus de la seigneurie de Valangin. Sa fortune lui permettra de construire le château d'Auvernier. Il meurt en 1575 et sa pierre tombale se trouve dans le temple de Valangin.
Mais laissons-le décliner le nom de chacun de ses enfants :
[f. lr] [écrit verticalement dans la marge] Avant ledit Jehan, j'avoie heue une fille nommée Barbely que morut eagée d'envyron demy I an.
[écrit normalement] en l'an Notre Seigneur corant mil cinq cens trante et ung, le mardy prochain après Penthecoste [30 avril], fut néz mon filz Jehan. Et furent parins, mesire (?) Jehan Fathon, mon oncle, Jehan Duboz, Jehan Conver et Jehannod Lardy. Et marymes [sic] ma belle-seur Hugeite Ysabellet, femme Philibert Buxereux, la Guillama Monnier, Pernnon Convert, Catherine Perroschet, et aultres.
[écrit verticalement dans la marge] Idem, une aultre fille après ledit Jehan nommée Guillama, et morut eagée d'envyront ung an et demy; item, ung aultre enfant après ladite Guillama, que sont moruz.
Mon filz, Anthoyne fut néz le seiziesme novembre Tan mil cinq cens trante six à troys heures devant jour. Furent parins, les honnestes Henry Vosga, ancien chastellain de Boudry, Benoy Chambrier, Anthoyne Ballod et Nicollets Gribollet. Et maraines, la recepveuse Henryette Gaudet, Catherine Fabvre, Estévenette Junod, la femme de fabvre Guillemy Vaulchez, Anthoyne, fille Guillaume Bergier, la Berte Boyvin, et aultre.
[d'une autre écriture] Ledit Anthoynne trespassa le 7 de febvrier 1590, environ mydy.
Ma fille nommée Roze fut née le sambdy XXIIe mars XVc XXXIX. Et furent parins, Pierre Regnaud le clerc de Cormondesche, Jacques Bernard, de Lausanne, lors mon serviteur, Claude Lardy, Chevenay, notre serviteur, et Pierre Boyvin le Jeusne. Et marinnes, la Roze Chambrier, ma cousine, la Jehanne, relicte Jehan Convert, la Jehannette Duboz, la servante chez Buxereux, celle chez Cortaillod, fille fut Jacques Regnaud, et aultres.
Ladite Roze trespassa à Notre Seigneur la mardy pénultiesme du moys d'apvril l'an que dessus, envyront sept heures après mydy.
Ma fille nommée Guiliama, fut née le mardy XXVe may (du matin à une heure après mynuyt) Tan 1540. Parens, Guillemy Vaulchiez, fabvre et mon fillieux, Biaise Junod.
Ladite Guiliama morut à Notre Seigneur le vendredy XXVe febvrier 1541 entre X et XIe après mydy. La ... fut en icelle ... [deux lignes en bas de page illisibles].
[lv] Ma fille nommée Freinie1 fut née le dymenche XIXe de febvrier [en marge] 1542 (que fut le dymenche graz) envyront trois heures après mydy. Et fut baptisée le dymenche après le jours des brandons [26 février]. Furent parains, Guyd Fornachon, Claude Cortaillod et Guillaume, notre serviteur. Et marainnes, la Frêne Ballod, Jehanne, femme de messyre Jehan Fathon, la Guiliama, femme Loys Rossel, de Neufchastel, Catherine, feme Guillaume Cortaillod, la Claire Junod et Margueron, notre servante.
Mon filz nommé Habraham fut né le jeudy dixième jours du moys de may Tan XVc XLIII envyront de quattre à cinq heures après mydy et fut baptisez le dymenche suyvant, jour de Penthecoste [13 mai]. Furent parains, Monsieur le banderet de Neufchastel, Jehan Aubert, dudit Heu, Claudy Vaulchier, Jehan Cunyet, Jehan Cortalliod et Huguenin, gendre François Junod. Et marinnes, Madame Jehanne de Rive dit du Rozel, Claudine, fille de Madame de Corcelle, sa demoiselle, Margueron, femme Jehan Morel, receveur de Colombier et Ysabel Junod.
 
1 Dans l'original, le prénom Fresne, biffé, a été remplacé par Freinie.

Retour