Famille Verdan, originaire de Sugiez au Canton de Fribourg

Branche des indienneurs

Par Pierre-Arnold Borel
 
Jean Daniel Verdan est fils de Pierre; capitaine de milices à Sugiez. Dates de vie: 1716 - 1795. En 1743 il travailla à Cressier (Neuchâtel) aux indiennages Emman. C'est en 1747 qu'il fut admis comme habitant de Cortaillod. En 1772, il amodia la maison du village pour 5 louis neufs or annuellement et, en 1775 il en devint l'hoste. Vers 1780, loua des bâtiments sis Aux Isles pour y établir un indiennage de toiles de coton imprimées et peintes. Commerçant avisé, actif, il acheta des terres, vignes et vergers, jardins, prés et champs. Il fut également prêteur d'argent, et amassa une fortune qu'il géra jusqu'à un âge fort avancé.
Le 16 décembre de l'an 1765, la principauté de Neuchâtel lui octroya des lettres de naturalisation et le 5 juillet 1784, l'accession à la Bourgeoisie de Neuchâtel. Vers 1742 il épousa Marguerite Devaux, fille d'un bourgeois de Lamboing sur le plateau de Diesse; elle décédera le 20 mai 1785 à Cortaillod. Leurs enfants sont:
Jean-Jaques, baptisé à Cornaux en 1743.
Louis, né à Cressier baptisé à Cornaux en 1745, il mourra à Boudry en 1809. En 1766, il épousa Jeanne Marie Godet dite Caton, la fille de feu Jean-Jaques d'Auvernier. Dont:
Daniel Henry 1766 - 1829, fabricant d'indiennes à Grandchamp et aux Isles près de Boudry sur les rives de l'Areuse.
"Les Indiennes neuchâteloises "par Dorette Berthoud: "L'histoire des Isles et celle de Grandchamp sont étroitement enchevêtrées. D'abord parce que leurs roues battaient sur le même bied, ensuite parce que durant près d'un demi-siècle elles appartinrent à la même famille Verdan. "
Le dit Daniel Henry épousa Louise Albertine Roulet, de Peseux, dont:
Alexandre, indienneur à Grandchamp.
Auguste, indienneur à Marin.
Louis, indienneur à Grandchamp.
Daniel, indienneur à Grandchamp.
Charles, graveur de "bois" à imprimer les indiennes.
Louise, sœur de Jean-Jaques et de Louis ainsi que de François Louis et de Jean Louis, tous enfants Jean Daniel.
Louis Verdan 1745 - 1809, fils de Jean Daniel, lorsqu'il fut veuf de sa première femme Jeanne-Marie dite Caton, se remaria avec Susanne Rosé Burki fille de Peter Bourgeois de Diessbach au canton de Berne. Ils ont:
Rose-Elisabeth 1775 - 1817; elle épousa le justicier Jean Louis Perret, de La Sagne et bourgeois de Valangin.
Sophie épousa Claude Samuel Perret, de La Sagne et bourgeois de Valangin.
 Ulrich Vincent Albert allié Cornaz
Louise Adélaïde épousa le docteur médecin Henri Louis Otz, praticien connu, chasseur réputé. Susanne Roze 1782 - 1869; elle ouvrit, au Bied, dans la maison de maître un établissement d'éducation pour jeunes filles. Elle a épousé N. Beck, d'origine argovienne.
Marie-Françoise 1783 - 1876, célibataire.
Aimée épousa Jean-François Persoz, fils de Pierre; il était chimiste et sa science se révéla maintes fois utile aux indienneurs de la fabrique Verdan.
Susanne Jeanne 1790 - 1865, elle épousa Abraham-Louis Gorgerat, bourgeois de Boudry.
Henri leur fils sera préfet du Locle.
David Frédéric 1798 - 1861 épousa Louise Charlotte Steinlein, la fille de Johannes Christian, originaire de Stuttgart.
Jacques Henri 1800 1856; directeur de la fabrique des Isles, associé à son frère Daniel-Henri, le fils de Caton, première femme de leur père Louis. Tous deux doivent engager leurs propriétés du Bied à Colombier et des Isles près de Boudry lors de la crise de l'indiennage.
Le peintre Abram-Louis Girardet a portraituré Jacques Henri dans le décor des Isles.
Le dit Jacques Henri a épousé Marie Henriette Borel, fille de François Louis, communier de Couvet, membre du Petit Conseil et bourgeois de la ville de Neuchâtel, et de Jeanne Henriette Tschaggeni 1796 - 1863.
Elle a également été portraiturée par Abram-Louis Girardet dans le décor des Isles. Ce couple vécut l'époque prospère de l'indiennage en terre neuchâteloise, mais vers 1813 des difficultés et une crise survinrent à la suite d'événements politiques en Europe.
Leurs enfants sont :
Henri Louis 1827 - 1890; fabricant d'horlogerie; allié Gallet, dont: Jacques Henri 1858 - 1891.
Paul Alexandre 1868; épouse N. Moyse dont 4 filles.
Frédéric 1829; viticulteur aux Isles, allié Breitmeyer dont:
Frédéric Henri 1855 - 1906; négociant en denrées alimentaires. Epoux de Mathilde Elisabeth Henry fille de Gustave, pasteur à Cortaillod. Parents de :
Eglantine Mathilde Jeanne, née en 1885.
Frédéric Gustave Charles, né à Concise en 1889.
Marthe Elisabeth.
Charles Auguste, né en 1861
Jules, né en 1864
Charles Auguste, né en 1830
Jules Louis 1831 - 1892; horloger. Allié Courvoisier, du Locle. Paul Alexandre 1837 - 1857.
Jean Daniel Verdan fils de Pierre et Marguerite Devaux sont également parents de quatre autres enfants nés et baptisés à Cortaillod:
Henry François Louis, né en 1747.
Rosé Marguerite, née en 1750.
Jean Daniel, né en 1753.
Abram, né en 1755.
De cette famille est issue la branche des indienneurs qui jouera un rôle dans cette industrie de premier plan pour l'économie de la principauté. Louis et ses frères louent, dès 1779, la fabrique de Saint-Biaise à Bregot près du ruz de la Combe à Pierre Meuron. En 1781 les Verdan, déçus, quittent Marin pour s'installer à Bienne à la Promenade de la Suze ainsi qu'à Grandchamp près de Neuchâtel. C'est dans ce dernier lieu que Jean-Daniel Verdan et ses cinq fils fondent la fabrique "Louis Verdan & de" sortant 25'000 pièces d'indiennes par an. "

Retour