Famille Hugoniot

Famille HUGONIOT de confession protestante, originaire de Montécheroux près de Blamont au pays de Montbéliard (Doubs) ; branche établie en la principauté de
Neuchâtel dans la deuxième moitié du XVIIIe siècle.
 
I.
Ulysse Hugoniot fils de Daniel.
Né le 4 février 1841 aux Planchettes. Vers 1883, Ulysse est employé de chemin de fer dans la compagnie Jura-Berne-Lucerne (desservant  Le Locle -Neuchâtel - Berne - Luceme).

Ulysse habite Les Eplatures-Grise no 24 lorsqu'il épouse :
AdèleVuille la fille d'Edouard; originaire de La Sagne, et
d'Euphrasie née Lory, qui accouche d'elle le 18 octobre 1843. Adèle est «journalière » et mourra aux Eplatures-Grise 24 le 23 décembre 1870.

Veuf, Ulysse se remarie avec :
Anna Feutz fille de Johann, bourgeois de Lauterbrunnen, et de
Maria née Mûller.
Anna est la sœur d'Emmanuel qui est bûcheron à La Chaux-de-Fonds où il est né le 22 février 1843.

Les enfants d'Anna et Ulysse naissent aux Eplatures-Jaune 2A, d'abord un enfant de sexe masculin mort-né le 15 janvier 1883.

Valéria Lucie née le 30 novembre 1884. Elle est horlogère; elle
épouse à La Chaux-de-Fonds, le 24 novembre 1916, Emile-Alfred Jeannet, fils d'Henri Emile, originaire des Verrières, et de Marie-Louise Muriset, d'une famille bourgeoise du Landeron. Emile Alfred est né au Landeron le 30 janvier 1888 et devient décolleteur.
II
Daniel Hugoniot fils de Jacques Christophe, originaire de Montécheroux
près de Blamont au pays de Montbéliard. Né à La Sombaille et baptisé au Grand Temple de La Chaux-de-Fonds le 21 août 1779. Il sera agriculteur rière Les Planchettes.

Sa femme est :
Barbara SCHLUNEGGER fille de Daniel qui est le fils de Johannes originaire de
Grindelwald, et de Magdalena née Unter-Nährer (Unternerer), famille paysanne adepte du mouvement anabaptiste. Barbara est née aux environs de La Chaux-de-Fonds le 11 novembre 1809. Après une instruction religieuse de « six semaines » elle est admise à la Sainte-Cène dans l'Eglise Réformée neuchâteloise le 10 février 1830.

Les enfants de Barbara et de Daniel naissent rière Les Planchettes et sont baptisés à La Chaux-de-Fonds. Ce sont :

Julie née le 10 janvier 1833, baptisée le 26 du même mois.

Daniel né le 2 avril 1835, baptisé le 18 de ce mois d'avril. Il sera agriculteur au Haut-des-Combes, fermier dans la propriété Barbezat. - «... dans la nuit du 11 au 12 novembre 1874, après avoir fait de copieuses libations, il aura glissé en suivant le sentier qui longe le Doubs sur la rive suisse entre «Chez Monnard» et les Moulins Delachaux, et y sera tombé en se faisant des écorchures en essayant de s'en sortir. La commotion et l'ivresse l'ayant étourdi, il resta assis dans l'eau et succomba à l'action du froid par une congestion cérébrale. Le 13 novembre on retrouva son corps dans l'eau et noyé. » - (Dossier du Juge de paix, plumitif no 17 et rapport médical légal du médecin, le docteur Amez-Droz.

Daniel avait épousé, à La Chaux-de-Fonds, le 29 décembre 1871 :
Anna Maria Debrot, fille d'Ami Louis et d'Emélie née Studler, originaire des villages de Brot-Dessous et Brot-Dessus, née le 13 mai 1848.

Julie née le 1er octobre 1836, baptisée le 15 du même mois.

Justine née le 24 avril 1839, baptisée le 4 mai suivant.

Ulysse (ligne directe) né le 4 février 1841, baptisé le 20 de ce mois.

Daniel Louis né le 15 février 1843, baptisé le 25 courant.

Henriette née le 9 novembre 1845, baptisée le 29 du même mois,
Marie Louise
née le 21 avril 1852, baptisée le 9 octobre de la même année. Elle est horlogère ; se marie à La Chaux-de-Fonds le 7 novembre 1874 avec Frédéric Guillaume Willen qui est faiseur de pendants aux Eplatures et est le fils de David Louis, d'Adelboden, et d'Elisabeth Hadorn. Frédéric Guillaume Willen est né en 1847, le 27 mars.

III.
Jaques Christophe HUGONIOT
fils de Daniel. Né vers 1736, hors de la Principauté souveraine de Neuchâtel. En 1766, il vient d'Hérimoncourt au pays de Montbéliard vivre dans les montagnes de Valangin et travailler comme domestique chez le Conseiller Moyse Robert-Monnier. Celui-ci fit délivrer à Jaques Christophe Hugoniot un certificat de bonnes moeurs daté du 18 du mois de décembre 1774. Par la suite, Abram Louis Matthey, juré, lui sous-amodie le petit moulin de la commune du Locle. Lorsque Jaques Christophe quitte Le Locle, il reçoit un certificat de vie et de moeurs daté du 26 avril 1778 (Archives du Locle : procès-veibaux 1769-79). On le trouve dès lors en la mairie de La Chaux-de-Fonds comme « grangier » de l'honorable Jonas Robert dans son domaine du Haut de La Sombaille. Jaques Christophe mourra le 9 juillet 1818 et sera enterré à La Chaux-de-Fonds le 12 de ce mois de juillet, étant mort à l'âge de huitante-deux ans et trois mois. Il avait épousé, au Locle, le 17 avril 1776.

Elisabeth Druot ou Druhot, fille de George, d'Audincourt en Franche-Comté. Elle sera enterrée à La Chaux-de-Fonds le 30 mai 1785, étant décédée à l'âge d'environ 45 ans. Les enfants de Jaques Christophe et d'Elisabeth naissent à La Sombaille et sont baptisés à La Chaux-de-Fonds.

Ce sont :
Daniel (ligne directe) baptisé le 21 août 1779 ;
Charles Henri (a) baptisé le 8 décembre 1781, originaire de Montécheroux près de Blamont, département du Haut-Rhin, paysan aux environs de La Chaux-de-Fonds, il épouse au dit lieu, le 27 avril 1814:

Louise HUGUENIN
 fille de Charles Frédéric, du Locle, dont descendance.
Le 5 juillet 1783 Jaques Christophe enterre un enfant.

IV.
Daniel Hugoniot vit à Montécheroux. Décédé avant 1777.

a) Charles Henri fils de Jaques Christophe;
né à la Sombaille et baptisé le 8 décembre 1781.
A La Chaux-de-Fonds, le 27 avril 1814, il épouse :

Louise HUGUENIN fille de Charles Frédéric, du Locle. Enfants baptisés au
Grand Temple de La Chaux-de-Fonds :

Julie Fanny née le 10 novembre 1814 et baptisée le 3 décembre de
cette année. Meurt le 20 décembre 1816.

b) Henri Emile né le 23"août 1816, baptisé le 7 septembre suivant, dont
descendance.

Edouard né le 27 mai 1819, baptisé le 12 juin suivant ; a une
descendance.

c) Zélim né le 12 novembre 1820, baptisé le 9 décembre de la
même année; dont descendance.

Adèle Fanny née le 6 juin 1823, baptisée le 5 juillet suivant.

Zélie née le 28 avril 1829 et baptisée lorsqu'elle avait 16
mois. Elle sera horlogère ; domiciliée au 26 de la rue
Fritz Courvoisier à La Chaux-de-Fonds. Célibataire, elle
meurt le 15 novembre 1896.

b) Henri Emile Hugoniot fils de Charles Henri, lui-même fils de Jaques
Christophe.
Né en 1816, sera agriculteur au Valanvron no 15. Il y
mourra le 18 mars 1871. Il avait épousé :

Lydie Augustine VUILLE-DIT-BlLLE la fille de Pierre-Emmanuel originaire de La Sagne.

Leurs enfants :
Une fille
1) Marie Eugénie née morte le 15 août 1846

2) Paul Henri née le 16 août 1847

3) Fanny Cydalise né le 17 février 1849 née le 1er décembre 1852 Veuf, Henri Emile épouse en secondes noces :

Magdalena Gräber fille de Christen, originaire d'Aeschi, et de Barbara née Schlûchter, tailleuse d'habits.

Enfant né au Valanvron :
Edouard agriculteur au Valanvron, épouse :

Rosina Meyer fille de Christian et de Barbara Rothen, originaire de Kirchdorf BE.
Enfants d'Edouard et de Rosina, nés au Valanvron :

Paul Edouard né le 25 février 1887, naturalisé neuchâtelois et agrégé à La Chaux-de-Fonds à la date du 28 octobre 1908.

Charles Auguste et Fritz-Léopold sont jumeaux et nés Je 30 mars 1888; ils sont tous deux naturalisés Neuchâtelois à la date du 23 «novembre 1910.

c) Zélim Hugoniot fils de Charles Henri, né le 42 novembre 1820.
Agriculteur aux Bulles, il mourra à son domicile le 24 juillet 1882.
Il épouse :

Adèle Emilie Perret fille de Justin, de La Sagne.
Leur fils :

Zélim Auguste naquit le 7 septembre 1853.

En 1996, II y a encore un domaine agricole aux Bulles dont le propriétaire est un Hugoniot, Est-ce un descendant ?
 
A lire dans le prochain numéro :

Famille Hugoniot
par Philippe de Fabry membre du Cercle généalogique de Montbéliard
 
Pierre-Arnold Borel
 

Retour