Du Val-de-Travers vers l'Australie: Les Bringolf

Jean Jacques Bringolf fils de Melchior naît dans le canton de Schaffhouse au village où résident ses parents : Unterhallau. Unterhallau d'où il est natif et en plus la commune d'origine des Bringolf.

On sait que Hans Jakob est à Neuchâtel en 1792 et qu'il épouse Marie Louise Petitpierre-dit-chez-Jean, communière de Couvet. Se faisant prénommer Jean Jacques, il est boulanger et aubergiste à Couvet où il est cité comme tel en 1802. De 1809 à 1821 il est dit propriétaire au village, de l'immeuble "La Maison Rouge". Son beau-père Jean-Henry Petitpierre-dit-chez-Jean le cautionne pour une obligation que Jean-Jacques a contracté envers Môssieu le pasteur Borel-de-Bitche.

Marie Louise lui donne 6 enfants :

1. Marianne Esther, 1792-1795; 2. Anne Marguerite, née en 1793 et qui épouse en 1818 le notaire François-Constant Borel, fils de François Frédéric; 3. Marie Elisabeth, née en 1795; 4. Jean Frédéric, 1800-1802; 5. Georges-Samuel, né en 1802; 6. Jean Guillaume, né en 1805. Il sera veuf de Jeanne Victoire Dubois et se remariera à Neuchâtel en 1837 avec Elisabeth Waldmann, fille de Karl Franz et de Nanette, née Tschanz.

Elisabeth étant née en 1819, ils ont 5 enfants nés à Neuchâtel :

1. Henriette Adèle en 1838; 2. Léon-Frédéric Guillaume en 1840, qui s'expatrie en Australie y faisant souche*; 3. Françoise Anna en 1844; 4. Georges en 1847; 5. Louise Caroline en 1850.

(d'après un article d'Eric-André Klauser dans le courrier du Val-de-Travers du 14 août 1956)

*... en 1988, l'un des nombreux descendants australiens de Frédéric Guillaume, nommé John Bringolf est mineur à Salamander Bay. Il vient donc en 1988 rechercher la trace de ses ancêtres.

Retour