Ascendance Léopold ROBERT

Ascendance paternelle et maternelle de Léopold ROBERT
 
Sources :
- Registres des reconnaissances des Montagnes de Valangin, aux Archives de l'État de Neuchâtel.
- Fichiers personnels aux Archives de l'État.
- Registres paroissiaux (No de la page entre parenthèses),
- Registres d'état civil (No de la page entre parenthèses).
- Pièces annexe aux registres B d'état civil (PAB).
- Pierre Arnold et Jacqueline Borel, Vie et généalogie du peintre neuchâtelois de l'époque romantique. Léopold Robert (1794-1835 ) dans Le généalogiste suisse. 1984, p. 212-219.
- Léon Montandon, La famille de Léopold Robert. dans Musée neuchâtelois. nouvelle série 22,1935, p. 50-56.
- Henriette et Marc Robert, Famille Robert, descendance d'Aurèle et de Julie Robert-Schneider. Neuchâtel 1978,
(A consulter pour compléter mes propres données qui s'arrêtent en 1929)
 
Première génération
 
Nicolas (Nicod) Robert : du Locle, ancêtre de la famille Robert, né avant 1379, cité en 1401 dans le registre des reconnaissances de Rolet Bachie aux p. 374, 378, 379, 380 et 381, mort avant 1420.

Enfants :
Othenin (Otthonyn) : Le 10 août 1419, il tient un cernil qui jouxte une terre appartenant à Vuillemin Matthey, de La Sagne (H 18, No 29, f. 59v). En 1421, il doit au seigneur de Valangin un cens d'argent de 7 sous et 6 deniers (H. 18, No 29, f. 47r). Jean : né avant 1400, qui suit.
 
2e génération
 
Jean Robert : du Locle, fils de Nicolas, né avant 1400. En 1421, il doit au seigneur de Valangin un cens d'argent de 9 sous 7 deniers et demi (H 18, No 29, f. 47r). Le 4 janvier 1422 (n.s.) il tient un pré à Montperreux (H 18, No 29, f. 29v) et des biens aux Éplatures (le dimanche avant l'an neuf 1421) (H 18, No 29, f. 64r). Mort avant 1442.

Enfants : Pierre : né avant 1422. Pierre [fils de] Jean Robert est cité le 4 septembre 1442 et le 24 juin 1444 comme ayant des propriétés aux lieux-dits aux Grands Prés et à la "Foucingna" (Machardet Uldry not, f. 195r et 205v). Peut-être le même que Pierre, qui paie une redevance de 5 émines d'avoine en 1464 (H 18, No 10, f. 91v, 92v), puis chaque année de 1471 à 1478 (Montandon).

Jean : cité dès 1464, qui suit.
 
3e génération
 
Jean Robert : du Locle, frère de Pierre, paie en 1464 une redevance annuelle de 2 émines d'avoine (H 18, No 10, f. 91v), puis chaque année de 1471 à 1477 (Montandon).

Enfants : Humbert : cité dès 1484, ancêtre du père de Léopold, désormais l'ascendance paternelle du peintre sera marquée d'un P, allié Dumont.
Othenin : cité dès 1478, ancêtre de la mère de Léopold, désormais l'ascendance maternelle du peintre sera marquée d'un M.
 
4e génération
 
P
Humbert Robert : du Locle, fils de Jean, cité dès 1484, reçu bourgeois de
Valangin le 26 octobre 1502 (Montandon), mort entre 1504 et 1507.

épouse

Jeannette DUMONT (DESSUS-LE-MONT), citée de 1504 à 1537.

Enfants : Pierre : dit Nicoud, le 13 mars 1507 (n.s.), il reconnaît les biens qu'il détient en commun avec ses frères, Othenin, Claude le Jeune et Nicolas soit 166 faux trois quarts 7/32 (environ 90 hectares) (Mont.Val, No la, f. 30r-35r). Le 4 juillet 1507, il fait la reconnaissance des biens qui proviennent de sa femme, soit un domaine de 9 faux 1/16 (environ 5 ha) (Mont.Val., No la, f. 334v-337r). Le 21 janvier 1522, il acquiert un domaine à défricher au Vaianvron, et le 21 octobre 1533 un morceau de râpe et lieu stérile au Vaianvron (Mon.Val., No 3a, f. 36v). Affublé manifestement contre son gré du surnom de Nicoud (déformation en patois local du prénom Nicolas). Mort en son domicile le 5 juin 1540. Épouse Claire (Clère) Jean-Favre, fille de Jacquet et de Jeannette Estévenin, citée de 1507 à 1509. Sa descendance s'appelle Robert-Nicoud.

Othenin : dit Tissot, Le 13 mars 1507, son frère, Pierre, reconnaît les biens qu'il détient en commun avec Claude le Jeune et Nicolas, ses frères (Mont.Val., No la, f. 30r). Le 27 juillet 1552, il reconnaît ses biens. Son domaine comprend alors 266 faux 51/64 (environ 142 ha) (Mont.Val., No 3a, f. 21r-27v).*Il pratique sans doute le métier de tisserand puisqu'il est surnommé "Tissot". Il reçoit plusieurs terres en acensement : 100 faux à La Chaux-de-Fonds de Claude d'Aarberg, seigneur de Valangin, (22 juin 1517), 10 faux au même endroit de Guillemette de Vergy, veuve dudit Claude (2 novembre 1520), 42 faux et demie au Valanvron de ladite dame de Valangin (12 avril 1524), 18 faux 3/4 au Côtard de la Combe de La Chaux-de-Fonds (7 juin 1534) et un morceau de joux, de côte, de roche et de râpe aux Côtes du Doubs (22 octobre 1533) (Mont.Val., No 3a, f. 22v-24v). Cité jusqu'en 1559. Épouse (sans doute en deuxièmes noces) Guyette Saunier (Saulnyer), fille de Richard, citée dans la reconnaissance de son mari en 1552 (Mont.Val,, No 3a, f. 24v). Sa descendance s'appelle Robert-Tissot.

Claude : dit l'Aîné. Le 10 mars 1513, il (Claude Robert dit le Vieil) s'associe avec son frère, Nicolas, pour qu'en cas de décès sans héritier de l'un, l'autre hérite de tous ses biens (Bastian Joly not. 4, f. 78v). Mort avant 1519, réside à Neuchâtel.

Claude : dit le Jeune. Le 13 mars 1507, son frère, Pierre, reconnaît les biens qu'il détient en commun avec Othenin et Nicolas, ses frères (Mont.Val., No la, f. 30r). Le 22 octobre 1533, en tant que gouverneur du Locle, il acquiert au nom de la communauté 40 faux de joux au Locle, dessus la Place de Peseux pour en faire un bois de ban (Mont.Val., No 3a, f. 376r-377r). Le 8 avril 1552, il reconnaît ses biens; son domaine comprend 186 faux 61/64 (+ 4 faux 9/64 par achat du 1 mars 1553) (environ 103 ha) (Mont.Val., No 3a, f. 9v-20v). On apprend en outre dans cette reconnaissance que Claude possède un moulin et une rebatte à la Giette, un autre moulin au Bas du Locle, près de la charrière, en vertu de deux acensements du seigneur de Valangin du 23 juillet 1534 et du 28 août 1549 (Mont.Val., No 3a, f. 17v, 18r). Le 5 octobre 1552, il représente la commune du Locle dans la reconnaissance de cette communauté (Mont.Val., No 3a, f. 374r). Cité jusqu'en 1559. Épouse Guillauma Dubois (Duboz), citée en 1559. Dont descendance.

Jean : le 2 juin 1507, du consentement du maire du Locle, Girard Brandt, lui et ses frères renoncent à tous les biens qu'ils pourraient réclamer à leur oncle, Othenin, fils de Jean (Bastian Joly not. 4, f. 14), mort après 1519.

Vuillemin : le 2 juin 1507, du consentement du maire du Locle, Girard Brandt, lui et ses frères renoncent à tous les biens qu'ils pourraient réclamer à leur oncle, Othenin, fils de Jean (Bastian Joly not. 4, f. 14).

Nicolas : cité dès 1507, allié Brandt, qui suit.

Madeleine : épouse en 1519 de Guillaume Brandt.

Jeanne : épouse en 1519 de Guillaume Brenet.

Huguenette : épouse en 1519 d'Huguenin Touchon.

Perresson : épouse en 1519 de Jean, fils de Jacques Brandt

M
Othenin Robert : du Locle, fils de Jean. Cité dans les comptes du receveur du Locle dès 1479 (Montandon). Le 13 avril 1493, lui et son frère, Humbert, ont fait une allée menant de la route publique au Tourneret aux Éplatures, qui restera commune aux deux parties (Bastian Joly not. 1, f. 88v). Reçu bourgeois de Valangjn le 26 octobre 1502 (Montandon). Le 2 juin 1507, du consentement du maire du Locle, Girard Brandt, ses neveux, Pierre, Othenin, Claude, Jean et Vuillemin, fils de feu Humbert Robert, renoncent à tous les biens qu'ils pourraient lui réclamer du chef de ce qu'il a hérité de son père, Jean (Bastian Joly not. 4, f. 14). Le 20 août 1507, il reconnaît ses biens, soit un domaine de 176 faux un quart 3/16 (environ 95 ha). Sa maison est située à Château Neuf (Mont.Val., No la, f. 25lr-255v). Mort quelques semaines avant le 2 avril 1540.

épouse

Jeannette, citée en 1534.

Enfants : Pierre : cité de 1538 à 1570. Le 25 mars 1552, il reconnaît ses biens soit un domaine de 51 faux 11/32 (environ 28 ha) (Mont.Val., No 3a, f. 41v-43v). Dont descendance.
Nicolas : cité dès 1538. Le 25 mars 1552, il reconnaît ses biens soit un domaine de 53 faux 21/32 (environ 29 ha) (Mont.Val., No 3a, f.
44r-46r). Dont descendance.

Othenin : le 18 mars 1525, il achète une terre à La Chaux-de-Fonds de Nicolet Berthoud, de Boudevilliers, bourgeois de Neuchâtel (H. Girardot not 3, f. 162).

Vuillemin : cité dès 1540, qui suit.

Jean : cité dès 1517. Le 6 août 1552, il reconnaît ses biens soit un domaine de 5 faux (environ 3 ha) (Mont.Val, No 3a, f. 38r-39v); épouse Jeanne Huguenin, fille de Jean, morte avant 1531. Dont descendance.

Jean : dit Petit-Jean, cité de 1548 à 1562; le 25 mars 1552, il reconnaît ses biens soit un domaine de 40 faux 3/4 (environ 22 ha) (Mont.Val., No 3a, f. 49r~51r). Dont descendance.

Claude : cité de 1532 à 1568; le 25 mars 1552, il reconnaît ses biens, soit un domaine 43 faux (environ 23 ha) (Mont.Val., No 3a, f. 51v-53r); épouse avant 1567 Jeannette Jacot, citée en 1567.

Jeanne : citée de 1540 à 1541, épouse Jean, fils de Jacques Matthey.

Perrenette : citée en 1540, épouse Blaise, fils de Jacques Matthey.

Enfants :
Jeannette : citée en 1540.
Clauda : citée en 1540
Blaisa citée en 1540
 
5e génération
 
P
Nicolas Robert : du Locle, bourgeois de Valangin, fils d'Humbert et de Jeannette Dumont, le 13 mars 1507, son frère, Pierre, reconnaît pour lui les biens qu'il détient en commun avec Othenin et Claude le Jeune, ses frères (Mont.Val, No la, f. 30r). Le 10 mars 1513, il s'associe avec son frère, Claude le Vieux, pour qu'en cas de décès sans héritier de l'un, l'autre hérite de tous les biens du prédécédé (Bastian Joly not. 4, f. 78v). Le 8 avril 1552, il reconnaît ses biens, soit 128 faux 53/64 (environ 69 ha). Il reçoit en acensement le 20 juin 1533 une joux verte et râpe de 5 faux 5/32 derrière Pouillerel, aux Côtes sur le Doubs, et une râpe ou côte sur les Roches. Il habite aux Éplatures (Mont.Val. No 3a, f. lr-9r). Il est avoué de Guillaume Robert-Nicoud, fils de Pierre, son neveu, pour faire sa reconnaissance (Mont.Val., No 3a, f. 33r-34v). Cité jusqu'en 1563.

épouse

Guillauma BRANDT, citée en 1535.

Enfants :

Jean : cité de 1563 à 1569. Sa descendance porte le nom de Robert-Charrue.

Blaise : cité dès 1569, allié Perrelet, qui suit.

Laurent : cité de 1559 à 1592. Épouse en premières noces Jacqua Jeanneret, citée en 1559. Épouse en deuxièmes noces Marie, citée en 1592. Sa descendance porte le nom de Robert-Laurent.

Pierre : dit Grand-Pierre, cité de 1563 à 1580; épouse Othenot Jeanneret, citée en 1559. Sa descendance porte le nom de Robert-Grandpierre.

Pierre : dit Petit-Pierre, cité de 1539 à 1569. Dont descendance féminine.

Claude : cité de 1569 à 1593.

Perrenette : citée en 1563, épouse de Claude Dubois.

Blaisa : citée en 1563, épouse d'Etienne Dumont, cité de 1563 à 1566.

Perresson : citée dès 1561, épouse en 1563 Biaise Parel.

Madeleine : citée en 1563.
M
Vuillemin Robert : du Locle, bourgeois de Valangin, fils d'Othenin et de Jeannette, cité de 1540 à 1565, le 5 octobre 1552, sans doute en tant que gouverneur, il représente la communauté du Locle et reconnaît les biens de celle-ci (MontVal., No 3aff. 373v-380r), le 15 mars 1552, il reconnaît ses biens soit un domaine de 40 faux 5/16 (environ 22 ha) (Mont.Val., No 3a, f. 46v-48v), mort avant 1574.

Enfants :
Othenin : cité dès 1564, allié Dubois, qui suit.

Abraham : cité de 1563 à 1571, mort avant 1574. Épouse en 1571 Perrenon Dubois (Duboz), fille de Vuillemin. Dont descendance.

Elisabeth : épouse en 1564 Jean, fils de Pierre Guyot, de La Chaux-de-Fonds.

Clauda : épouse en 1570 Claude, fils de Claude Favre-Dessus-le-Mont.
 
 
6e génération
 
P
Blaise Robert : du Locle, bourgeois de Valangin, fils de Nicolas et de
Guillauma Brandt, cité de 1569 à 1578.

épouse

Hugoniot PERRELET, citée de 1578 à 1597, épouse en deuxièmes noces en 1597 Guillaume Calame.

Enfants :
Nicolas : cité dès 1598, qui suit.

Blaise : cité de 1597 à 1603. Dont descendance.

Daniel : cité de 1592 à 1603. Épouse en premières noces Louisa Courvoisier, citée en 1592. Epouse en deuxièmes noces Louise Nicolet, citée en 1660 dans la reconnaissance de son fils (Reconnaissances d'Abraham Robert, Le Locle 1, f. 134). Dont descendance.

Jacques : cité en 1597.

Abraham : cité en 1597.

Jean : cité en 1597. Dont descendance.

Jonas : cité de 1597 à 1603. Dont descendance.

Guillaume : cité en 1588. Dont descendance.

M
Othenin Robert : du Locle, bourgeois de Valangin, fils de Vuillemin, cité
de 1564 à 1596.

épouse en 1564

Elisabeth DUBOIS (DU BOZ), fille de Claude, petite-fille de Vuillemin, citée de 1564 à 1595.

Enfants :
Abraham : cité dès 1590, qui suit.

Moïse : cité en 1595. Dont descendance.

David : cité en 1595. Dont descendance. Guillaume : cité en 1595.

Marie : citée en 1595, épouse de Pierre Dubois-dit-Cosandier.

Perrenon : citée en 1595.
Jeanne : citée en 1595,
Susanne : citée en 1595.
Jacqua : citée en 1595.
 
7e génération
 
P
Nicolas Robert : du Locle, bourgeois de Valangin, fils de Blaise et
d'Hugoniot Perrelet, cité de 1588 à 1597.

Enfants:
Pierre : mort avant 1660. Dont descendance.
Jacques : alliée Delachaux, qui suit.

David : mort avant 1660. Dont descendance.

Josué : vers 1660, il reconnaît les biens de ses neveux, Jacques, Josué et Susanne, absents du pays (Reconnaissances d'Abraham Robert, Le Locle 6, f. 181 et sqq), à la même époque, il reconnaît ses biens propres (26 faux 14 perches 8 pieds, soit environ 14 ha) (Reconnaissances d'Abraham Robert, Le Locle 6, f. 190 et sqq).

M
Abraham Robert : du Locle, bourgeois de Valangin, fils d'Othenin et
d'Elisabeth Dubois, cité de 1590 à 1595.

épouse

Louise, citée en 1599.

Enfants:
Othenin : vers 1660, il reconnaît ses biens (7 faux 6 perches, soit environ 4 ha) en son nom et en celui de ses fils, il réside alors à la Montagne du Droit de Renan (Reconnaissances d'Abraham Robert, La Chaux-de-Fonds 4, f. 92 et sqq). Dont descendance.

Moïse : vers 1660, il reconnaît ses biens (43 faux 4 pieds, soit environ 23 ha) en son nom et en celui de ses fils, il réside alors aux Bulles (Reconnaissances d'Abraham Robert, La Chaux-de-Fonds 4, f. 87 et sqq). Dont descendance.

Abraham : allié Matthey, qui suit.
 
8e génération
 
P
Jacques Robert : du Locle, bourgeois de Valangin, fils de Nicolas, il reconnaît ses biens (19 faux 17 perches 4 pieds, soit environ 10 ha) vers 1660, il réside alors au Dazenet (Reconnaissances d'Abraham Robert, Le Locle 6, f. 39 et sqq).

épouse

Guillauma DELACHAUX, fille de Pierre.

Enfants:

Pierre : cité dans la reconnaissance de son père vers 1660, il est alors majeur (Reconnaissances d'Abraham Robert, Le Locle 6, f. 39); à la même époque, il reconnaît ses biens (8 faux 1 perche, soit environ 4 ha) en son nom et en celui de sa femme, il réside alors aux Plaines de Peseux (Reconnaissances d'Abraham Robert, Les Brenets 3, f. 261 et sqq); épouse Madelaine Bersot, fille de David, citée vers 1660 dans la reconnaissance de son mari (Reconnaissances d'Abraham Robert, Les Brenets 3, f. 261).

Josué : qui suit.

Jacques : cité vers 1660 dans la reconnaissance de son père, il réside alors au Dazenet (Reconnaissances d'Abraham Robert, Le Locle 6, f. 39); à la même époque, il reconnaît ses biens indivis avec ses soeurs. Il s'agit d'un domaine de 8 faux 11 perches et 12 pieds pour les trois, soit d'environ 4 ha (Reconnaissances d'Abraham Robert, Le Locle 6, f. 46 et sqq).

Susanne : citée vers 1660 dans la reconnaissance de son père, elle réside au Dazenet (Reconnaissances d'Abraham Robert, Le Locle 6, f. 39); à la même époque, son frère, Jacques, reconnaît leurs biens indivis (environ 4 ha pour les trois) (Reconnaissances d'Abraham Robert, Le Locle 6, f. 49 et sqq).

Madeleine (Magdelaine): citée vers 1660 dans la reconnaissance de son père, elle réside au Dazenet (Reconnaissances d'Abraham Robert, Le Locle 6, f. 39); à la même époque, son frère, Jacques, reconnaît leurs biens indivis (environ 4 ha pour les trois) (Reconnaissances d'Abraham Robert, Le Locle 6, f. 49 et sqq).

Marie : citée vers dans la reconnaissance de son père, elle réside au Dazenet (Reconnaissances d'Abraham Robert, Le Locle 6, f. 39); à la même époque, son frère, Jacques, reconnaît leurs biens indivis (8 faux 11 perches 12 pieds pour les trois) (Reconnaissances d'Abraham Robert, Le Locle 6, f. 49 et sqq).

M
Abraham Robert : du Locle, bourgeois de Valangin, fils d'Abraham et de
Louise, mort avant 1660.

épouse

Susanne MATTHEY, fille de Jacques, citée en 1660 dans la reconnaissance de ses enfants (Reconnaissances d'Abraham Robert, La Chaux-de-Fonds 4, f. 97).

Enfants:
David : vers 1660, il reconnaît ses biens indivis avec ses frère et soeur, il s'agit d'un domaine de 14 faux 11 perches (environ 7 ha et demi), il réside alors aux Bulles (Reconnaissances d'Abraham Robert, La Chaux-de-Fonds 4, f. 97 et sqq).

Moïse : qui suit.

Judith : vers 1660, elle reconnaît ses biens indivis avec ses frères (7 ha et demi environ), elle réside alors aux Bulles (Reconnaissances d'Abraham Robert, La Chaux-de-Fonds 4, f. 97 et sqq).

 
9e génération
 
P
Josué Robert : du Locle, bourgeois de Valangin, fils de Jacques et de Guillauma Delachaux, cité dans la reconnaissance de son père vers 1660, il réside au Dazenet (Reconnaissances d'Abraham Robert, Le Locle 6, f. 39); à la même époque, il reconnaît ses biens propres (4 faux 4 perches, soit environ 2 ha) (Reconnaissances d'Abraham Robert, Le Locle 6, f. 49 et sqq).

Enfants :
Josué : allié Grosclaude, qui suit.

M
Moïse Robert ; du Locle, bourgeois de Valangin, devenu communier de La Chaux-de-Fonds lors de la création de cette communauté (1656), fils d'Abraham et de Susanne Matthey, vers 1660, il reconnaît ses biens indivis avec ses frère et soeur (7 ha et demi environ), il réside alors aux Bulles (Reconnaissances d'Abraham Robert, La Chaux-de-Fonds 4, f. 97 et sqq).

Enfants:
Jacob : allié Sandoz, qui suit.

Abraham : (Montandon)
 
10e génération
 
P
Josué Robert : du Locle, bourgeois de Valangin, fils de Josué, né au Dazenet, baptisé au Locle le 5 février 1665 (77), le 30 mai 1732, il est résolu à quitter le pays pour chercher son avantage où il plaira à la divine providence de le conduire, ses enfants, Josué et Marie Madeleine, l'accompagnent (P. Perrenoud not 5, f. 75v)

épouse au Locle le 24 juin 1702 (48)

Catherine GROSCLAUDE, fille d'Abraham, morte avant 1732

Enfants:
Marie Magdelaine : baptisée au Locle le 1 avril 1703 (196), quitte le pays avec son père en 1732.

Abraham : baptisé au Locle le 20 juin 1706 (220), allié Huguenin-d'Hotaux, qui suit.

Josué : baptisé au Locle le 6 avril 1710 (248). Quitte le pays avec son père en 1732.

M
Jacob Robert : du Locle et de La Chaux-de-Fonds, bourgeois de Valangin, fils de Moïse, demeurant aux Bulles. Jacob le Vieux, des Bulles, est inhumé à La Chaux-de-Fonds le 5 décembre 1716 (Or 95; I, 202)

épouse

Blaisa SANDOZ, citée dans un acte notarié le 11 octobre 1699 (Pierre Leschot not. 2, f. 379v), inhumée à La Chaux-de-Fonds le 1er décembre 1700(1, 117; Or 143)
Enfants :
 Moïse : allié Huguenin, qui suit.

David : cité comme frère de Moïse dans un acte de remise immobilière du 6 mai 1698 (Pierre Leschot not. 2, f 247v), inhumé à La Chaux-de-Fonds le 27 février 1737 (I, 288), épouse Esther Sandoz, inhumée à La Chaux-de-Fonds le 21 juillet 1735 (I, 280).

Marie : épouse de Jacob Jacot, de La Sagne et de La Chaux-de-Fonds, citée comme soeur de Moïse dans un acte de remise immobilière le 6 mai 1698 (Pierre Leschot not. 2, f. 247v), veuve le 2 mars 1717 (Pierre Leschot not. 5, 69).
 
11e génération
 
 P
Abraham Robert : du Locle, bourgeois de Valangin, fils de Josué et de Catherine Grosclaude, baptisé au Locle le 20 juin 1706 (220), mort après sa femme

épouse au Locle le 23 septembre 1730 (90)

Suzanne Marie HUGUENIN-D'HOTAUX, du Locle, fille d'Abraham, baptisée au Locle le 14 juin 1710 (249), inhumée au Locle le 12 décembre 1773 (93).

Enfants:
Suzanne Marie : baptisée au Locle le 12 octobre 1732 (387), morte au Locle à l'âge d'environ 60 ans, inhumée au Locle le 8 avril 1801 (302), épouse à La Chaux-du-Milieu le 17 septembre 1757 (241) Frédéric Gévril, du Locle, fils de l'ancien Moïse, baptisé au Locle le 24 novembre 1726 (339).

Daniel : baptisé au Locle le 30 mai 1734 (400), maître maçon, mort au Locle, à la Molière, à l'âge de 76 ans 3 mois, inhumé au Locle le 14 février 1810 (121), épouse au Locle le 2 mai 1767 (10) Jeanne Marie Pétremand, fille de Daniel et de Jeanne Marie Jaquet, baptisée au Locle le 12 novembre 1730 (368), morte au Locle, à la Molière, à l'âge de 88 ans, inhumée au Locle le 2 août 1818 (270). :
Josué : baptisé au Locle le 13 mai 1736 (418), mort avant la naissance de son frère homonyme le 1 décembre 1748.

Marie Madeleine : baptisée au Locle le 9 juin 1737 (427), morte au Locle, aux Varodes, à l'âge de 81 ans, inhumée au Locle le 20 février 1818 (259), épouse au Locle le 10 janvier 1771 (16), puis divorce de David Frédéric Jacot-Descombes, du Locle, fils de Balthazar.

Abraham Louis : baptisé au Locle le 6 septembre 1739 (445), allié Matthey-de-l'Endroit, qui suit.

Jacob : baptisé au Locle le 28 mai 1741 (458), obtient la reconnaissance de sa qualité de bourgeois de Valangin le 4 novembre 1788 (Registre de la bourgeoisie 16, 498), conseiller de Commune, mort Entre-Deux-Monts d'une chute à l'âge de 78 ans 5 mois, inhumé au Locle le 28 avril 1819 (284), épouse au Locle le 20 avril 1765 (4) Marie Marguerite Dubois, fille d'Ésaïe et de Marie Marguerite Dubois, baptisée au Locle le 18 janvier 1739 (441), morte aux Entre-Deux-Monts à l'âge de 79 ans, inhumée au Locle le 16 juin 1817 (248).

Judith Marie : baptisée au Locle le 16 février 1744 (475). ^Ésaïe : baptisé à La Chaux-de-Fonds le 3 juillet 1746 (490).

Josué : baptisé au Locle le 1 décembre 1748 (504), mort à La Chaux-de-Fonds le 23 octobre 1820 à l'âge de 73 ans, inhumé à La Chaux-de-Fonds le 26 septembre 1820 (241; III, 10), épouse au Locle le 3 juin 1769 (14) Marianne Robert, fille de Josué et de Jeanne Esther Jacot-Descombes, baptisée au Locle le 5 juillet 1750 (515), morte au Locle, sur le Crêt Vaillant, à l'âge de 54 (?) ans, inhumée au Locle le 22 août 1811 (144).

Marianne : baptisée au Locle le 13 mai 1753 (533).

M
Moïse Robert : du Locle et de La Chaux-de-Fonds, bourgeois de Valangin, fils de Jacob et de Biaisa Sandoz, né vers 1659, nommé juge en renfort par le Conseil d'État le 26 novembre 1709 (MCE?), âgé de 53 ans en 1712 lors du recensement des habitants de La Chaux-de-Fonds (B 22, No 3), inhumé à La Chaux-de-Fonds le 26 août 1730 (I, 262).

épouse en premières noces

Marie HUGUENIN, fille de Daniel, citée dans une obligation souscrite par son mari le 10 novembre 1697 (Pierre Leschot not. 2, f. 18 lv), la femme du juge en renfort Moïse est inhumée à La Chaux-de-Fonds le 12 septembre 1724 (Or 152; I, 238)

épouse en deuxièmes noces (?)

Sarah BENGUEREL-dit-PERROUD, veuve du juge en renfort Moïse, inhumée à La Chaux-de-Fonds le 3 mars 1735 (I, 279)
Enfants : Premier lit :
MoÏse : allié Calame-Longjean, qui suit.

Marie: inhumée à La Chaux-de-Fonds le 22 mars 1736 (I, 283); elle était alors la femme d'Abraham Humbert-Droz, fils d'Ésaïe, officier de milice.

Jacob : né vers 1684, âgé de 28 ans lors du recensement des habitants de La Chaux-de-Fonds (B 22, No 3), inhumé à La Chaux-de-Fonds le 15 février 1727 (Or 175; I, 249), épouse Madeleine Courvoisier-Jeunesse, fille de David, inhumée à La Chaux-de-Fonds le 22 mai 1758 (I, 436).

Abraham : inhumé à La Chaux-de-Fonds le 6 juin 1730 (I, 261), époux de Judith Ducommun-dit-Verron, fille de Pierre (Dossiers particuliers, parchemins).
 
 
12e génération
 
P
Abraham Louis Robert : du Locle, bourgeois de Valangin, fils d'Abraham et de Susanne Marie Huguenin, baptisé au Locle le 6 septembre 1739 (445), fait serment de communier du Locle le 7 novembre 1762 (Procès-verbaux du Locle, 133), inhumé au Locle en 1777, le 12 mai (120), le 30 juin (121) ou le 3 décembre (126), Abraham Louis est vivant en 1776 lors de la naissance de son dernier enfant, et mort en 1783 lors du mariage de sa fille Charlotte.

épouse au Locle le 15 septembre 1761 (135)

Marie MATTHEY-DE-L'ENDROIT, du Locle, fille de Jacob et de Marguerite Corlet, baptisée au Locle le 27 avril 1732 (382), morte au Locle à l'âge de 72 ans, inhumée au Locle le 27 août 1803 (11).

Enfants :
Julie : née au Locle le 22 juillet 1762, baptisée au Locle le 25 juillet 1762 (604), deux filles d'Abraham Louis (dont on ne connaît pas le prénom) sont inhumées au Locle, la première le 19 septembre 1766 (38), l'autre le 18 novembre 1766 (41).

Charlotte : née au Locle le 13 janvier 1764, baptisée au Locle le 22 janvier 1764 (1), épouse au Locle le 23 janvier 1783 (33) Daniel Henri Humbert-Droz, du Locle, fils de Moïse, baptisé au Locle le 19 janvier 1755 (542).

Philippine : née au Locle le 3 décembre 1765, baptisée au Locle le 8 décembre 1765 (20), deux filles d'Abraham Louis (dont on ne connaît pas le prénom) sont inhumées au Locle, la première le 19 septembre 1766 (38), l'autre le 18 novembre 1766 (41).

Clause : né au Locle le 28 avril 1767, baptisé au Locle le 30 avril 1767 (36), épouse au Locle le 14 juillet 1789 Louise Henriette Roulet, bourgeoise d'Yverdon, fils de François Louis. Le 19 septembre 1810, il écrit d'Yverdon à Madeleine Sophie, sa nièce, lui décrivant l'école des demoiselles placée sous la direction de Pestalozzi (Musée neuchâtelois 1892, p. 213).

Abraham Louis : né au Locle le 2 mars 1769, baptisé au Locle le 11 mars 1769 (52), allié Robert, qui suit.

Moïse Frédéric : né au Locle le 23 avril 1771, baptisé au Locle le 5 mai 1771 (65), mort à La Chaux-de-Fonds le 12 mai 1804 à l'âge de 33 ans, inhumé à La Chaux-4e-Fonds le 15 mai 1804 (277, 11, 354).

Philippine : née au Locle le 22 mars 1776, baptisée au Locle le 31 mars 1776 (97), épouse à Boudry le 22 avril 1812 (67) David Henri Hurrîbnt, de Savagnier, fils de Jean David.

M
Moïse Robert : du Locle et de La Chaux-de-Fonds, bourgeois de Valangin, fils de Moïse et de Marie Huguenin, juge en renfort, inhumé à La Chaux-de-Fonds le 1 décembre 1743 (I, 330).
I
épouse

Suzanne Marie CALAME-LONGJEAN, fille de Josué, inhumée à La Chaux-de-Fonds le 2 novembre 1755 (I, 417).

Enfants :
Suzanne Marie : baptisée à La Chaux-de-Fonds le 5 avril 1721 (63).

Abraham Louis : né à La Chaux-de-Fonds le 15 octobre 1730, baptisé à La Chaux-de-Fonds le 18 octobre 1730 (87), allié Jacot-Guillarmod, qui suit.
 
13e génération (lignée maternelle)
 
M
Abraham Louis Robert : du Locle et de La Chaux-de-Fonds, bourgeois de Valangin, fils de Moïse et de Suzanne Marie Calame-Longjean, né à La Chaux-de-Fonds le 15 octobre 1730, baptisé à La Chaux-de-Fonds le 18 octobre 1730 (87), mort à La Chaux-de-Fonds à Page de 47 ans (?), inhumé à La Chaux-de-Fonds le 20 février 1774 (21; 39; II, 97)

épouse

Marianne JACOT-GUILLARMOD, fille du notaire Guillaume et de Madelaine Borle, de Renan.

Enfants :
Suzanne Charlotte : née à La Chaux-de-Fonds le 12 décembre 1768, baptisée à La Chaux-de-Fonds le 25 décembre 1768 (294), alliée Robert, qui suit.

Constantin : baptisé à La Chaux-de-Fonds le 29 mars 1772 (333), épouse à Cernier le 5 juin 1798 (40) Julie Jeanneret-Gris, du Locle, bourgeoise de Valangin, fille de Pierre.
 

 
13e génération (lignée paternelle)
Abraham Louis Robert : du Locle, bourgeois de Valangin, fils d'Abraham Louis et de Marie Matthey-de-l’Endroit, né au Locle le 2 mars 1769, baptisé au Locle le 11 mars 1769 (52), monteur de boites, mort d'une hydropisie de poitrine à La Chaux-de-Fonds le 5 novembre 1840, inhumé à La Chaux-de-Fonds le 8 novembre 1840 (128).

épouse aux Planchettes le 22 juin 1789 (82)

Suzanne Charlotte ROBERT, du Locle et de La Chaux-de-Fonds, bourgeoise de Valangin, fille d'Abraham Louis et de Marianne Jacot-Guillarmod, née à La Chaux-de-Fonds le 12 décembre 1768, baptisée à La Chaux-de-Fonds le 25 décembre 1768 (294), morte de fièvre nerveuse à La Chaux-de-Fonds le 4 septembre 1828, inhumée à La Chaux-de-Fonds le 8 septembre 1828 (86).

Enfants:
Madeleine Sophie : née à La Chaux-de-Fonds le 21 avril 1790, baptisée à La Chaux-de-Fonds le 8 mai 1790 (101), morte à La Chaux-de-Fonds le 3 mai 1853, épouse à La Chaux-de-Fonds le 18 juillet 1812 (5) François Louis Huguenin-Virchaux, fils de Louis.

Suzanne Charlotte : née à La Chaux-de-Fonds le 30 janvier 1792, baptisée à La Chaux-de-Fonds le 19 février 1792 (131), morte à La Chaux-de-Fonds le 19 février 1806 à l'âge de 14 ans, inhumée à La Chaux-de-Fonds le 23 février 1806 (14; II, 377).

Louis Léopold : né à La Chaux-de-Fonds (dans maison familiale détruite en 1911 qui se trouvait à l’av. Léopold-Robert 94) le 13 mai 1794, baptisé à La Chaux-de-Fonds le 1 juin 1794 (171), catéchumène aux Planchettes en 1809 (2), peintre célèbre, reçoit un passeport pour Paris le 16 avril 1810 (Registres passeports No 2), mort à Venise le 20 mars 1835, sa tombe se trouve à San Michèle de Venise (archives familiales).

Charles Alfred : né à La Chaux-de-Fonds le 27 mai 1795, baptisé à La Chaux-de-Fonds le 13 juin 1795 (188), catéchumène aux Planchettes en 1812 (3), mort à La Chaux-de-Fonds le 19 mars 1825, inhumé à La Chaux-de-Fonds le 22 mars 1825 (22).

Adèle : née à La Chaux-de-Fonds le 10 novembre 1802, baptisée à La Chaux-de-Fonds le 4 décembre 1802 (362), morte à Cormondrèche, maison Marthe, le 21 novembre 1867.

Aurèle : né à La Chaux-de-Fonds le 18 décembre 1805, baptisé à La Chaux-de-Fonds le 11 janvier 1806 (444), allié Schneider, qui suit.
 
Lignée des peintres Robert (1805-1929) 14e génération
 
Aurèle Robert : du Locle, bourgeois de Valangin, fils d'Abraham Louis et de Suzanne Charlotte Robert, né à La Chaux-de-Fonds le 18 décembre 1805, baptisé à La Chaux-de-Fonds le 11 janvier 1806 (444), artiste graveur et peintre, spécialisé dans les portraits, les paysages, les intérieurs d'églises, mort au Ried sur Bienne le 21 décembre 1871.

épouse en 1844 (les bans datent d'août)

Enfants :
Léopold Aurèle : né le 31 octobre 1845, allié Wysard, qui suit.

Julie : née en 1849, morte en 1940.

Léo Paul Samuel : né à Bienne le 19 mars 1851, allié von Rütte, qui suit.
 
15e génération
 
Léopold Aurèle Robert : du Locle, fils d'Aurèle et de Julie Augusta Schneider, né le 31 octobre 1845, pasteur, mort à Bienne BE le 18 mai 1893 à 23 heures 15 (B.93).

épouse

Fanny Louise WYSARD, de Bienne BE, fille de Melchior et de Caroline Charpie, née le 6 décembre 1840, rentière, morte à Evilard BE le 27 juin 1926 à 4 heures (PAB).

Enfants :
Louise Marguerite : née le 28 janvier 1873, morte à Saint-Biaise le 9 décembre 1897 à midi 20 (B.64).
Paul Aurèle : né le 16 mars 1874, architecte à Paris, mort à Bienne BE le 27 novembre 1895 à 14 heures 35 (B.76).
Ruth : née en 1875, morte en 1952.

Berthe Marie : née à Tramelan-Dessus BE le 24 mai 1877 à 20 heures 15 (B.38)

Samuel Emile William : né à Tramelan-Dessus BE le 7 octobre 1879 à 10 heures (B.71), allié Zweiacker, qui suit.

Léo Paul Samuel Robert : du Locle, fils d'Aurèle et de Julie Augusta Schneider, né au Ried sur Bienne le 19 mars 1851, reçu bourgeois d'honneur de la commune de Neuchâtel en 1894, agrégé à celle d'Orvin BE le 24 mai 1917, artiste peintre, spécialisé dans les portraits, les paysages, les oiseaux et les chenilles, décore la cage d'escalier du Musée des Beaux-Arts de Neuchâtel, le vestibule du Tribunal fédéral de Lausanne, mort à Orvin BE le 10 octobre 1923 à 17 heures (PAB).

épouse à Bienne BE le 25 juin 1877 (B.34)

Emma Sophie Bertha VON RÜTTE, de Berne, fille de Gottlieb Rudolf et de Sophie Marie Adélaïde Haller, née à Saint-Biaise le 9 mars 1857.

Enfants :
Maurice Théophile : né à Bienne le 6 juin 1878 à 20 heures 30 (B.47), allié de Montmollin, qui suit.

Paul Théophile : né à Bienne BE le 12 août 1879 à 23 heures 50 (B.57), allié Miéville, qui suit.
Jean Philippe Edouard : né à Bienne BE le 30 avril 1881 à 7 heures 30 (B.34), allié Gagnebin, qui suit.

Edouard Eugène Aurèle : né à Bienne BE le 7 janvier 1883 à 4 heures (B.6), allié Baumgartner, qui suit.

Jean Emmanuel : né à Bienne BE le 29 décembre 1884 à 6 heures 35 (B. 186).
Charles Etienne : né à Bienne BE le 9 novembre 1887 à 1 heure 30 (B.93).

Gabrielle Julie Adèle : née à Bienne le 22 mai 1894 à 5 heures 45 (B.90).

Jacqueline Geneviève Esther : née à Saint-Blaise le 18 janvier 1897 à 5 heures 45 (B.120), infirmière, morte en 1972, épouse à Oron-la-Ville VD le 12 janvier 1925 Maurice Henri Darbre, des Geneveys-sur-Coffrane, fils d'Edgar et de Julia Rossire, né à La Chaux-de-Fonds le 12 décembre 1897.

Paul André Félix : né à Bienne le 10 novembre 1901 (B.5), agrégé à la commune d'Orvin BE le 24 mai 1917, artiste peintre, avant tout naturaliste, peintre d'oiseaux, d'insectes, de papillons, de champignons, de paysages et de portraits, allié Favre.

Jeanne Marguerite Susanne : née à Bienne le 19 mars 1903 à 16 heures 50 (B.144), agrégée à la commune d'Orvin BE le 24 mai 1917, allié Buchet.
 

 
16e génération
Samuel Emile William Robert : du Locle, fils de Léopold Aurèle et de Fanny Louise Wysard, né à Tramelan-Dessus BE le 7 octobre 1879 à 10 heures (B.71), typographe, puis imprimeur.

épouse à Saint-Biaise le 19 septembre 1903 (128)

Augusta ZWEIACKER, de Saint-Biaise et de Jegenstorf BE, fille de Frédéric et de Suzanne Sophie Virchaux, née à Saint-Biaise le 14 février 1876.

Enfants :
Pierre William : né à Saint-Blaise le 24 juillet 1906 à midi 25 (B.63).

Roger Paul : né à Saint-Biaise le 12 juin 1908 à 4 heures (B.38).
Jacques Marcel  né à Saint-Biaise le 14 mars 1911 à 5 heures 20 (B. 50).

Maurice Théophile Robert : du Locle et de Neuchâtel, fils de Léo Paul Samuel et d'Emma Sophie Bertha von Rütte, né à Bienne le 6 juin 1878 à 20 heures 30 (B.47), missionnaire à N'Djolé au Congo, mort le 18 décembre 1913.

épouse

Philippine de MONTMOLLIN, de Neuchâtel, de Valangin, de La Brévine, de Corcelles-Cormondrèche, de Montmollin, des Geneveys-sur-Coffrane, de Dombresson, de La Chaux-de-Fonds et de Provence VD, fille de Pierre et de Berthe Elise de Rougemont, née le 11 juin 1879, morte à Neuchâtel le 6 mars 1916 à 19 heures (PAB).

Enfants :
René : né à N'Gomo, Congo français, le 4 novembre 1904 (PAB 1921).

Liliane : née à Neuchâtel le 17 octobre 1908*à 6 heures 30 (B. 79), morte en 1972.

Anne Maleine : née à Lambaréné, Congo français, lé 8 août 1910 (PAB 1921).

Manon Jeanne : née à Wonbolié, Congo français, le 17 juin 1912 (PAB 1921).

Maurice Israël : né à Neuchâtel le 14 juillet 1914 à 14 heures 30 (PAB).

Pau! Théophile Robert : du Locle et de Neuchâtel, fils de Léo Paul Samuel et d'Emma Sophie Bertha von Rütte, né à Bienne BE le 12 août 1879 à 23 heures 50 (B.57), artiste peintre, spécialisé dans les portraits, les scènes champêtres, les paysages du pays et de Midi, les natures mortes, il décore les églises Saint-Paul de Lucerne, de Tavannes, de Saint-Blaise, de Montfaucon.

épouse à Saint-Imier BE le 9 septembre 1908 (157)

Agnès Henriette MIÉVILLE, de Sédeilles VD et de Berne, fille de Louis Ernest et de Bertha Agnès Salvisberg, née à Dombresson le 7 septembre 1884.

Enfants :
Jean-Paul Ernest : né à Saint-Biaise le 1 août 1909 à 5 heures 45 (B. 156).

François Denis : né à Saint-Biaise le 22 juillet 1912 à 11 heures (B. 163).

Louis Lucien Théophile : né à Saint-Biaise le 17 novembre 1927 à 17 heures (PAB).

Jean Philippe Edouard Robert : du Locle et de Neuchâtel, fils de Léo Paul Samuel et d'Emma Sophie Bertha von Rütte, né à Bienne le 30 avril 1881 à 7 heures 30 (B.34), artiste peintre, spécialisé dans les paysages du pays, de la Grèce, de l'Egypte, les portraits, les animaux, les fleurs; a décoré la salle d'attente de la gare de Bienne BE, les églises de Corcelles, de Chindon, de Môtiers-Vully.

épouse à Bienne BE le 24 avril 1906 (130)

Marthe Catherine GAGNEBIN, de Renan BE et de Neuchâtel, fille d'Henri Auguste et d'Adolphine Wilhelmine Henriette Hesbuysen, née à Munster le 3 avril 1876.

Enfants :
Susanne Henriette : née à Bienne BE le 15 juin 1908 (B.38).
Geneviève : née à Bienne BE le 17 octobre 1910 à 2 heures (B. 14).

Marc Etienne : né à Bienne BE le 14 décembre 1911 à 4 heures (B. 119).

Antoinette Claudine : née à Bienne BE le 3 mai 1913 à 5 heures (PAB).

Danièle Odette : née à Bienne BE le 17 mars 1915 à 7 heures (PAB).

Enfants :
Alice : née en 1912.
Edith : née en 1913.
Marcel : né en 1916.
Théophile: né en 1917.
Georges : né en 1919.
par Germain HAUSMANN

Retour