A la recherche de mes origines

par Jean-Yves Barbier, 10, rue Jean Barbier à Sainte-Foy-Iès-Lyon (69)

II y a plusieurs mois, j'ai découvert un ouvrage d'Oscar Huguenin intitulé « Maître Raymond de Loeuvre1 ». J'ai pris beaucoup de plaisir à le lire et à le faire lire à mes proches, tant pour la qualité du roman que pour ses belles gravures, mais encore pour l'invitation à découvrir l'Histoire par le biais passionnant qu'est la recherche généalogique.
Mon intérêt a été stimulé par ces personnages romanesques si bien campés au point que, plusieurs fois, je me suis pris au jeu imaginant qu'ils aient pu être, sinon mes propres ancêtres, du moins leurs proches parents.
Oscar Huguenin sait si bien mêler ses connaissances, fruits de son érudition, et sa puissance d'évocation, qu'on est conduit à se demander sans cesse ce qui relève de son imagination et ce que la chance et la perspicacité permettraient de confirmer comme une réalité qui nous concernerait de près.
On a bien sûr envie de retrouver les sources qui ont bien dû, c'est ma conviction, l'inspirer. Voilà pourtant une chose bien difficile à réaliser lorsqu'on est éloigné de Boudry ou de Bôle !
Lors d'un trop court voyage à Boudry, j'ai réussi à me procurer un exemplaire de « L'Armurier de Boudry » qui s'est révélé encore plus prenant. Ne voilà-t-il pas que celui qui pourrait être votre ancêtre prend la parole... et vous raconte sa vie ! Quelle hâte à vouloir remonter son arbre généalogique jusqu'à lui !
Mes recherches, essentiellement fondées sur les relevés faits aux Archives de Boudry par ma famille et moi-même, ne vont malheureusement pas aussi vite. Les Barbier, à Boudry et dans la région, furent si nombreux, leurs liens familiaux si intriqués, qu'il est parfois bien difficile de s'y retrouver. Les archives ne permettent pas toujours de distinguer les homonymes. J'ai, par exemple, rencontré deux Abraham fils de Guillaume, lui-même fils de feu Guillaume, pratiquement contemporains et j'ai bien du mal à ne pas les confondre.

Généalogie BARBIER

Jacques BARBIER
né le 26 juillet 1923 à Lyon (69) ; décédé le 25 août 1998 à Sainte Foy lès Lyon où il était maire adjoint.
A Caluire et Cuire (69), le 28 octobre 1948, il a épousé :
Odette Marie EPELLY née le 30 mai 1929 au dit lieu.
Ils sont les parents de :
Jean-Yves qui a établi ce tableau après recherches dans les archives de France et dans celles de Boudry.
Jean BARBIER né le 13 mars 1894 à Vienne (38), décédé le 22 mars 1951 à Lyon (69). Médecin des Hôpitaux de Lyon ; découvrit le procédé de sédimentation sanguine. Son nom a été donné à la rue de Sainte Foy lès Lyon où sa famille possède maisons et terres.
Il s'est marié à Chalon-sur-Saône (71) le 22 mars 1922
Avec :
Monique Madeleine Marie Raymonde PIFFAUT
née le 21 août 1901 à Chalon-sur-Saône (71), décédée à Lyon (69) le 6 février 1983 ; leurs enfants sont :
Jacques ligne directe : 1923-1998 :
Claude 1924-1995 ; né à Vienne (38), mort à Lyon (69) ;
épouse en 1948 à Lyon : Christiane NOVE-JOSSERAND
née en 1928 à Lyon ;
Henri né à Lyon (69) en 1925 ; épouse en 1951 : Anne STALDA-BOURDELLON, née à Marseille en 1931 ;
Marie Joseph née à Lyon (69) en 1927 ; elle épouse, en cette même ville en 1946 : Jacques MULETIER, né à Marseille (13) en 1920 ;
Anne née à Lyon (69) en 1928 ; elle y épouse, en 1947, Jacques THOUVEREZ, né à Villeurbanne (69) en 1922 ;
Jean-Bernard né en 1930 ; épouse en 1955 : Jacqueline Germaine BLAQUIERE, née en 1935 ;
Marie Monique 1932-1933;
Marie-France née en 1935 ; épouse en 1958, à Lyon (69) : Yves LE NOIR DE CARLAN, né en 1935 à Lyon ;
Marie-Elisabeth née en 1938 à Lyon (69) ; épouse en 1987 à Sainte Foy lès Lyon : Marc DE JOUVENEL, né au dit lieu en 1943.
Jean-Claude BARBIER né le 10 juin 1865 à Heyrieux (38) ; meurt le 9 décembre 1923 à Vienne (38) où il avait épousé, le 7 mars 1892:
Marie Emilie DRUGE née le 8 avril 1872 à Alixan (26) ; morte à Vienne (38) le 9 mars 1927.
Leurs enfants :
Anne-Marie née en 1892 à Vienne (38) ; décédée en 1973 au dit lieu ;
Jean ligne directe : 1894-1951.
 
Antoine Aimé BARBIER, né le 3 août 1826 à Heyrieux (38) ; décédé au dit lieu le 10 février 1902. Etait tailleur d'habits et avait épousé, le 20 janvier 1852
Marie TOURNIER née à Heyrieux (38) le 31 décembre 1831 ; décédée le 28 mai 1903.
Leurs enfants naissent à Heyrieux :
Georges Claude Joseph né en 1857 ;
Claude Antoine 1860-1936 ; a épousé en 1886 Marie Valentine PONCIN 1866-1941, dont Marie Aimée, 1888-1961, épouse de Claude GAUCHON, 1880-1967
Jean-Claude ligne directe : 1865-1923.
Aimé BARBIER bourgeois de Boudry, ville où il naît le 21 octobre 1783 ; il mourra à Heyrieux1 (38) le 12 juin 1837.
Il y épousa :
Magdeleine GONNET née le 30 décembre 1793 ; elle mourra le 4 janvier 1873. Leurs enfants sont :
Marie Louise née en 1818 à Lyon-Guillotière (69) ; meurt à Heyrieux en 1876. En 1842, elle a épousé Pierre Félix MlCHAUD né en 1813 à Saulieu (21); mort en 1876; dont descendance ;
Marie née en 1820 ;
Jeannette 1822-1865 ; épouse en 1853 Jean Baptiste LEDOURNER qui mourra à Paris avant 1857, dont : Joséphine (1854-1857);
Antoine Aimé ligne directe : 1826-1902.
Abraham BARBIER bourgeois de Boudry, né le 11 janvier 1745 à Boudry, mort au dit lieu le 10 septembre 1806. Il s'y est marié le 22 juillet 1769 avec:
Elisabeth Madeleine BERTHOUD née à Chézard au Val-de-Ruz en 1740. Elle mourra le 4 novembre 1803 à Boudry, bourgade où sont nés leurs enfants :
Abraham Louis 1770-1833 ; sa femme Susanne Henriette ROD est née à Corcelles-le-Jorat (Vaud) en 1760. Elle meurt à Boudry en 1810 ;
leurs enfants sont :
Susanne Madeleine, 1793-1793 ;
Marie Madeleine, 1795-1813 ;
Susanne Henriette, 1798-1801 ;
Frédéric Louis, né en 1800 ;
Jean Louis, 1803-1804;
Charles Louis Aimé, 1805-1805 ;
Susanne Henriette, 1806-1823.
Veuf, Abraham Louis épouse en secondes noces, en 1811 à Schangnau au canton de Berne : Rosé Marie BIERI ; elle mourra en 1833 non sans lui avoir donné :
Jonas Henri, né en 1811, qui épousera Henriette NlCOUD, dont Jean-Louis né en 1844 ;
Emilie, 1813-1833 ;
Jules, né à Provence (Vaud) en 1817 ; meurt bébé ;
Jules, né en 1820 ;
François Louis, 1821-1875, qui a épousé Jeanne Augustine MARENDAZ, dont descendance.
Rosé Marguerite née en 1771 ;
David Frédéric né en 1780 ;
Aimé ligne directe : 1783-1837.
Abraham BARBIER bourgeois de Boudry, il naît et meurt en cette même ville dont le premier porteur du patronyme est originaire. Né le 6 février 1718 et mort le 20 février 1801. Sa femme est :
Madeleine Françoise ECOFFIN née en 1724 en Vuillans (Vuillens) au pays de Vaud, baillage de LL.EE. de Berne. Elle mourra à Boudry le 2 mars 1789. En cette ville sont nés :
Abraham ligne directe : 1745-1806 ;
Daniel Henry né en 1749 ;
Jean Pierre né en 1750 ;
Marguerite née en 1753 ;
Marie Madeleine née en 1755 ;
François Louis né en 1758 ;
Abraham Guillaume né en 1761 ;
Marie Louise née à Bôle en 1764 ;
David né en 1766.
Guillaume BARBIER fils de Guillaume.
II meurt en 1759 ;l il s'était marié à Rochefort le 18 février 1711 avec :
Madeleine SANDOZ du Locle ; elle mourra le 11 mars 1745 à Boudry.
Leurs enfants naissent en cette ville et sont :
Jean Jaques ? 1713-1794 ; époux de Madeleine ROULET, dont descendance ;
Jeanne Isabeau née en 1716 ;
Abraham ligne directe : 1718-1801 ;
Susanne Marie 1721-1733 ;
François Guillaume né en 1723 ;
Elisabeth Madeleine 1726-1770 ;
Marguerite née en 1729 ;
François Louis 1733-1798 ; se marie en 1759 avec Marie Madeleine VUILLOD : 1732-1793.
1 Maistre Raymond de Loeuvre est « régent d'echole » à Boudry en 1567.
2 A la suite du blocus de Napoléon contre rAngleterre, les manufactures de toiles peintes de la principauté de Neuchâtel en Suisse recevaient difficilement les matières premières : coton et drogues pour la fabrication des colorants. Comme le travail diminuait de ce fait, les jeunes gens s'expatrièrent ; Aimé Barbier quitta son pays, s'installa à Heyrieux au Dauphiné afin d'y pratiquer son métier d'indienneur.
NDR:
BARBIER, du latin barbellus, barbu ; nom de métier, au Moyen Age, le barbier était aussi chirurgien. Var. régionales: Barbie (Midi), matronyme : Barbière ; Barbieri, Barberi (Corse, pays niçois) ; Barbieu(x) (Nord, Picardie).

Retour